Breves

Les bienfaits des crises

La succession de scandales et de crises alimentaires a totalement déboussolé les consommateurs. L'Ipsos publie une étude, réalisée pour le réseau de vente agricole directe Bienvenue à la ferme du 22 au 27 janvier sur un échantillon représentatif de 1 008 personnes qui confirme le malaise et la perte de confiance des Français dans l’origine des aliments.

La moitié des personnes interrogées ont «souvent» l'impression de ne pas connaître la composition des aliments et 47% ne sont pas totalement rassurés sur l'origine des produits. Cette incertitude amène "près de 8 Français sur 10 disent chercher plus qu’il y a cinq ans à connaître l’origine d’un produit alimentaire avant de l’acheter" et 81% des sondés favorisent dans leurs achats les produits en provenance de France.
Une très bonne nouvelle, pour 23 % des personnes interrogées, la vente directe par le producteur est rassurante. Les labels confortent les consommateurs pour 16%, l’origine du produit pour 15%. Signe de la perte de confiance dans les marques, seulement 5% les trouvent rassurante quand à l'origine des produits.

La consommation de produits locaux est entrée dans les habitudes pour 40 % des Français qui en achètent souvent, et la tendance se renforce également dans la durée. 97 des sondés pensent que l'achat de proximité «permet de faire marcher l’économie locale», mais le prix est encore un frein pour 62% des sondés et le manque de points de vente est problématique pour 40%.