+ cher - cher ?

Jus d’orange

Orange

Nous avons acheté (en avril 2014) un filet de 3 kg d’oranges au prix de 2.59 €, soit 0.86 € le kilo dans un Intermarché et une bouteille de 1 litre jus d’orange pulpé de la marque Tropicana pur prémium 100 % pur fruit pasteurisé (vendu à température ambiante au rayon jus de fruit) au prix de 1.88 € dans le même magasin.Orange-2Tropicana propose également un jus de fruit frais (vendu au rayon frais) au prix de 2.07 € la bouteille de… 85 cl donc 2.44 € le litre. L’avantage de ce type de produit est la faible de perte en vitamines (pas de pasteurisation).

Nous avons choisi pour ce test des oranges premier prix en promotion, provenant d’Espagne. Comme pour le jus Tropicana, elles ne sont pas issues de l’agriculture biologique et ont subis les traitements de conservation habituels. Surprise, à la pesée du filet d’orange, il n’y avait que 2 kg 927 au lieu des 3 kg annoncés.

Le prix de revient

Nous avons pressé 1 kg 827 d’orange pour obtenir un litre de jus pulpé. Donc un prix de revient de 1.62 € soit 0.26 € moins cher que le jus tout prêt.
Le match du prix est remporté par le fait maison. Après un comparatif dans les grandes enseignes, les écarts de prix sont, pour un même magasin, identiques. Il appartient au consommateur de comparer selon les arrivages de saison.

Côté temps

Dix minutes, lavage du matériel compris, ont suffi pour réaliser ce litre de jus d’orange avec un presse agrume électrique – mais à pose manuelle des moitiés d’oranges – que nous avons acheté 19.90 €.

Le goût

Pour le goût, le jus fait maison est beaucoup plus prononcé. La pulpe du jus Tropicana est fine et régulière, témoin du filtrage. Celle du jus maison est plus irrégulière.

Les avantages

La réalisation de jus maison présente, outre le prix, à nos yeux plusieurs avantages :

  • La possibilité de choisir ses oranges et de varier les goûts avec la liberté de mélanges entre les différentes sortes d’agrumes. Attention au coût pour le pamplemousse. Mais les clémentines, mandarines, oranges, connaissent souvent des promotions tout au long de la saison.
  • Le contrôle sur la provenance des fruits. Souvent, les jus de fruits tout prêt sont fabriqués à partir de fruits d’Amérique latine. La préférence donnée aux oranges d’Espagne limite donc les distances de transports.
  • La possibilité de choisir des oranges issues de l’agriculture biologique.
  • La conservation des vitamines qui sont détruites lors de la pasteurisation des jus 100 % pur jus et à plus forte raison pour les jus à base de concentré. Pour ces deux derniers produits, pour retrouver les vitamines des fruits, il faut en rajouter mais elles seront de synthèse.
  • Une pulpe plus authentique qui constitue un apport intéressant en fibre.

Seul bémol, il vous faudra éliminer environ 900 g de déchets après pressage – le compostage sera bienvenu.

Les marques de jus de fruits proposent également des mélanges d’agrumes, des jus à partir de fruits bio, etc. Mais les écarts de prix que nous avons constatés restent à l’avantage du pressé maison sauf pour les oranges achetés en magasin bio qui représentent un coût supérieur au jus de fruit produit à partir de d’oranges bio.

Ne rentre pas dans ce test les jus à base de concentré qui arrivent par bateaux, le plus souvent d’Amérique latine sous la forme d’une purée de couleur brun orange très foncée. L’eau est ajoutée afin de retrouver la liquidité du jus. Les prix de ses produits sont imbattables. Leur impact écologique aussi : production intensive avec utilisation de pesticides et d’engrais dans les conditions sociales et environnementales des pays producteurs, utilisation d’oranges de qualité très inégale et difficilement contrôlable, consommation d’énergie pour l’évaporation de l’eau, transports sur de longues distances, utilisation de grande quantité d’eau dans les pays destinataires pour diluer le concentré, nécessité d’avoir recours aux vitamines de synthèse pour en retrouver la teneur dans le produit final pour un goût qui reste assez différents des oranges pressées.