Bocuse d'Or

La truite fario, star de l’assiette Poisson du Bocuse d’Or 2015

Truite Fario

Dévoilé fin novembre 2014, le plat de poisson fait appel à une star des eaux vives, froides et bien oxygénées : la truite fario. Un produit d’exception et d’origine française.

Les équipes ont désormais mois de deux mois pour imaginer leur recette et faire preuve de réactivité et de spontanéité.

Selon le règlement, la préparation chaude qui accompagnera la truite fario devra contenir au moins 50 % de végétal. Les équipes feront leur marché la veille du premier jour du concours parmi une sélection de fruits et légumes. Mais un légume mystère, dévoilé la veille de l’épreuve, devra obligatoirement figurer dans la recette.

Les règles à respecter

• La préparation devra comporter un ou plusieurs accompagnements (au choix du candidat)

• Les produits imposés devront être identifiables visuellement et/ou gustativement

• Chaque élément de l’assiette devra être comestible

• Tous les légumes de la préparation devront provenir du « Marché de fruits et légumes» mis en place par l’organisation. Le candidat n’aura pas la possibilité de revenir sur le marché une fois ses produits choisis et enregistrés par les huissiers.

La truite fario

C’est une des espèces de truites autochtones des rivières françaises qui y vit dans des eaux vives, froides et bien oxygénées. Poisson carnivore consommant des invertébrés et des petits poissons, on la trouve dans les secteurs amont des rivières où l’eau est la plus riche en oxygène. Elle peut vitre une quinzaine d’années.