Acidifiant

E260 Acide acétique

L'acide acétique est le nom commun utilisé pour qualifier le principal composant du vinaigre. Scientifiquement, il est appelé "acide éthanoïque".

Dès le moyen âge, la distillation du vinaigre permettait d'obtenir l'acide acétique. Pur, il est incolore et combustible. C'est un antiseptique et un désinfectant. Avec le sel, c'est l'un des plus vieux conservateur alimentaire.

Après consommation d'alcool, le corps humain en produit par la conversion de l'éthanol en acétaldéhyde puis en acide acétique

Si l'acide acétique existe à l'état naturel, il peut être produit industriellement à partir d'hydrocarbures, d'acétaldéhyde ou de méthanol. Il contient alors des résidus de production opaques.

Seulement 10 % sont produit biologiquement mais restent indispensables pour la fabrication du vinaigre. En effet, la règlementation exige que le vinaigre à usage alimentaire soit d’origine biologique

Utilisation : acidifiant, correcteur d'acidité, exhausteur de goût, conservateur

Présence : il est possible de le trouver dans toutes les préparations salées.

Autorisation : dose journalière non limitée ou non spécifiée.

Risques connus :

Pur, il est corrosif et ses vapeurs sont irritantes pour le nez et les yeux et peut provoquer des brûlures graves.

A dose alimentaire, il est réputé inoffensif mais une ingestion prolongée peu générer des risques dentaires et hépatiques. Il est déconseillé en cas de maux d'estomac en raison de son acidité.

Alimentation biologique : il n'est pas autorisé dans l'alimentation biologique.

Régime spéciaux : d'origine synthétique ou végétal, cet additif est compatible avec l'alimentation hallal, casher et végétarienne.