Magazine

Les produits de la ruche

produit-ruche

Si le miel est le plus connu des produits de la ruche, les abeilles ont besoin, pour la survie de leur communauté, de différentes substances qu’elles doivent fabriquées elles-mêmes à partir de leur environnement. Un tour d’horizon de tous ce que nous puisons auprès dans la ruche.

Miel : produit végétal transformé par régurgitation et passage d’une abeille à l’autre jusqu’à atteindre un taux d’humidité de 18 %. A partir de ce taux, il est stocké.

Miellat : dans les régions de résineux (sapins, épicéas) ou encore riches en chênes, le miellat est  produit à partir des déjections sucrées des pucerons. Les pucerons mangent la sève des arbres en perçant l’écorce avec leur  rostre pour consommer les protéines et rejettent les matières sucrées.

Pollen : protéine d’origine végétale utilisée pour nourrir les larves des abeilles. Il fermente légèrement en raison de la transformation opérée par les abeilles.

Cire : corps gras produit par les abeilles pour créer la structure des rayons de la ruche et contenir le miel. Les abeilles ont sur leur abdomen des glandes ciriaires  qui produisent de petites plaques de cire à une certaine période de leur vie. Seules les abeilles et certains insectes peuvent en produire. C’est un produit animal pur.  La ruche doit consommer sept kilos de miel pour produire un kilo de cire.

Gelée royale : produit animal, sorte de bouillie nutritive très amère fabriquée par des glandes au-dessus de la tête des abeilles nourricières pendant une courte période de leur vie. Elle est utilisée pour nourrir les futures reines.

Venin : principe défensif des abeilles. On recueille les glandes à venin des abeilles pour en faire des antidotes et certains médicaments. D’origine animale.

Récolte du mielPropolis : produit végétal, substance résineuse, pâteuse, récoltée par les abeilles sur les bourgeons des plantes.  Propolis signifie en grec pro : pour, en faveur, qui protège et polis : la ville. C’est donc un produit qui protège la colonie.

C’est un antiseptique et anti fongicide naturel dont les abeilles se servent pour tapisser et colmater les parois de la ruche. Elle évite les courants d’air et permet de lutter contre les bactéries et les champignons particulièrement friands des conditions de promiscuité douillette qui règne toute l’année dans la ruche.

Il est impossible pour l’homme de récupérer la propolis. Il faudrait gratter un à un les bourgeons au moment de la floraison pour collecter cette matière particulièrement collante. Le miracle des abeilles est de nous permettre de collecter des produits qui, sans elles, seraient inaccessibles.

Toute la propolis que nous utilisons vient de la ruche.  Pour la récolter, l’apiculteur pose une grille au sommet de la ruche. Les abeilles vont totalement la colmater avec de la propolis pure. Cette grille est ensuite placée dans un congélateur pour la rendre cassante. Sans l’utilisation de la cryogénie, il serait totalement impossible de se dépêtrer du produit qui est aussi collant que la résine de pin.

Certains apiculteurs pour des raisons mercantiles grattent également la propolis sur les parois de la ruche. Cette propolis est de mauvaise qualité, contenant des particules de bois et des impuretés provenant de la ruche.

Jean-François PARIS