Actualités Concours internationaux Magazine

Enfin des femmes au Concours International de Catering !

Cette année, seulement quatre femmes ont participé au championnat international des traiteurs, l’une des compétitions phares du SIRHA (Salon International de la Restauration, de l’Hôtellerie et de l’Alimentation) à Lyon. Ce sont les concurrentes du Mexique et du Vietnam ainsi qu’une membre du jury pour la Russie.

Cette compétition existe depuis douze ans. Cette année, la Russie et la Hongrie participent pour la première fois. Elle rassemble douze nations et les meilleurs professionnels des métiers de la charcuterie traiteur.

Dans ce type de concours prestigieux de la gastronomie mondiale, la participation des femmes est rare, tout comme leurs représentations dans les métiers de la haute gastronomie partout dans le monde.

Paulina Aguilar Burgos, participant pour la première fois à une compétition internationale dans l’équipe du Mexique confirme : « à Mexico, la capitale, seulement cinq femmes occupent des postes importants dans la grande cuisine et très peu dans les stations balnéaires. »

Au centre, Veronica Eiskova membre du jury pour la Russie à côté de la candidate mexicaine Paulina Aguilar Burgos en attente de la remise des prix.

Veronica Eiskova, représentante de la Russie est la seule femme membre du jury composé de douze membres. Elle est également le coach de son mari Roman Eiskov, ancien chef cuisiner du  Palais National des Congres de Saint Pétérsbourg et chef exécutif du traiteur russe Gurmade qu’ils codirigent. Il représente son pays la première fois à un concours international.

Veronica Eiskova:  » Nous sommes très fiers de représenter notre pays pour la première fois. C’est occasion de se mesurer à d’autres nations et rejoindre la grande famille des traiteurs. »

Chau-Lai-Buu en attente des résultats parmi ses collègues masculins.

La représente du Vietnam, Chau Lai Buu, chef boulanger et pâtissier participe pour la première fois à un championnat international de la haute gastronomie. Son pays se trouve parmi les cinq favoris du jury. La jeune concurrente à la conviction qu’elle a une place parmi ses collègues hommes: « J’ai beaucoup de chance d’être ici. C’est une occasion idéale de parfaire mon savoir faire et d’apprendre des nouveaux choses dans la cuisine française. Nous, les femmes pouvons aussi devenir les meilleurs traiteurs du monde. Je suis sûre qu’on va gagner. »

L’édition 2019 a été emportée par la France. La seconde place revient à Singapour. Le Luxembourg se classe troisième

Doïna MUNTEANU