Bonnes adresses

Le Domaine de Courances, la renaissance de l’agriculture aux portes de Paris

Depuis les années 60, la terre d’Ile de France ne nourrit plus grand monde. Douze millions d’êtres humains vivent sur ce qui fut un des plus riches maraîchages de France. La plus grande part, bétonnée, est perdue à jamais pour l’agriculture.

Au sud de Paris, à une cinquantaine de kilomètres de la capitale, une famille passionnée de sa terre, emmenée par Valentine de Ganay, est en train de restituer les cinq cents  hectares du domaine de Courances à la culture raisonnée de légumes et de fruits en plein coeur du Gâtinais.

Alors que l’agriculture traditionnelle se meurt dans ce secteur, le domaine de Courances permet de ressusciter une production potagère de qualité alors que l’offre fait défaut ; à l’image des cantines de la Ville de Paris qui peinent à s’approvisionner en produits biologiques. Dans une économie de profit immédiat, de pression foncière, de production intensive subventionnée, l’initiative est remarquable à plus d’un titre. Pour Valentine de Ganay « il n’est cependant pas viable de chercher à tout produire en bio alors que nous sommes entourés de cultures classiques utilisant des engrais. » Le projet a débuté par la réfection du potager du château, sur une surface de plus de presque trois hectares, qui permet déjà la vente directe au public.

Dans une alternance de plaine et de forêt, le domaine de Courances reprendra sa vocation agricole première en redéployant tout l’éventail de la polyculture. Cinquante hectares seront consacrés aux légumes de plein champ et un élevage bovin produira du lait bio. A l’image de la préservation du patrimoine, la remise en production du domaine de Courances constitue un modèle d’agriculture de conservation et représente la plus importante mise en place agro forestière d’Ile de France, rendant à l’agriculture, outre sa mission de nourrir les hommes, celle d’aménager le territoire et de dessiner les paysages.

L’initiative est porteuse de nombreux projets qui viendront l’enrichir comme la création d’ateliers de transformation, la remise en service d’un moulin, la venue de grands chefs pour cuisiner sur place les productions, etc. Le projet le plus emblématique est la boutique située au cœur du village de Courances, au bout de la rue du Moulin, près de la place de la Mairie pour la vente directe de légumes, fruits, fleurs et aromatiques. Ces produits sont issus des potagers du château.

D’autres produits frais ou transformés sont disponibles, venus de producteurs locaux comme les pâtes à la farine de lentille, les oeufs de plein air, le miel bio « mille fleurs » du potager et « forestier », du parc autour du château. Nous avons particulièrement aimés le rayon « épicerie fine » avec ses soupes, coulis, sauces, préparations à base de légumes cuisinés. L’offre est toujours de saison et d’une grande variété.

La boutique est ouverte le vendredi de 16h à 19h et le samedi de 10h à 13h ainsi qu’à l’occasion de week-ends exceptionnels.

Informations : http://courances.net/vente-de-legumes/