Breves

Bras de fer à 108 millions d’euros entre Bercy et Leclerc

Le service de répression des fraudes pourraient réclamer plus de 100 millions d’euros à l’enseigne d’hypermarchés E.Leclerc qui aurait imposé des remises à certains fournisseurs. Selon France Info, « Michel-Edouard Leclerc devrait être entendu prochainement par une commission d’enquête parlementaire ».

Ces remise accordées par de grandes marques alimentaires n’auraient fait l’objet d’aucune contrepartie de la par des hypermarchés – comme c’est souvent le cas avec la mise à disposition de publicité ou de mise en avant de produits. Une pratique contraire à l’article L.442-6 du Code du commerce.