Actualités

Un nouveau logo pour redonner confiance

C’est du moins l’objectif du tout nouveau sigle, lancé officiellement le 11 février, qui doit estampiller les viandes en provenance de France. Après le boeuf qui possède déjà la griffe VBF (Viande bovine française) depuis le scandale de la vache folle, la filière porcine c’était aussi doté d’une marque de reconnaissante

avec le porc aussi est VPF (Viande de porc français), maintenant toutes les viandes françaises pourront porter ce nouveau label : volailles, lapins, équins, ovins, veaux et bien sur le boeuf et le porc.

Conscient de la perte de confiance des consommateurs, les principales organisations professionnelles se sont engagées dans cette démarche : Interbev-interprofession Bétail et Viande, de l’iNAPoRC-interprofession nationale porcine, de l’APVF-association pour la promotion de la volaille française et du CLiPP-Comité lapin interprofessionnel pour la promotion des produits.

Ce label “Viandes de France” est cependant une démarche volontaire de la part des professionnels de l’élevage. Il doit garantir une viande provenant d’animaux nés, élevés, abattus, découpés et transformés en France. Tous les produits carnés sont concernés : viande, découpes, hachés, produits cuisinés, ingrédients des plats préparés, charcuteries.

Pour les promoteurs de ce label : “Viandes de France concrétise l’engagement des acteurs des filières viande pour une alimentation de confiance, basée sur la certitude de l’origine, le goût du travail bien fait et l’assurance de bonnes pratiques, c’est-à-dire le respect dû aux savoir-faire, aux animaux et aux territoires depuis la fourche de l’éleveur jusqu’à la fourchette des consommateurs”.

Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, a rappelé que le cahier des charges de ce nouveau label tient en quatre points : l’origine des viandes, le respect des normes européennes de bien-être animal, le respect des normes européennes environnementales et le respect des conditions sociales tout au long de la filière.

Le logo est de couleurs bleu-blanc-rouge dans une forme qui rappelle la silhouette de la France.

La prochaine étape est l’harmonisation au niveau européen de l’étiquetage sur l’origine des viandes. Le sujet est en discussion, mais certains pays de l’Union traînent les pieds devant une telle audace de transparence.