Normes

14001 la norme de l’environnement

Jusqu’en 1996, les normes édictées par l’Organisation Internationale de Normalisation (ISO en anglais) avaient plutôt un caractère technique et organisationnel. Les consommateurs ont vu fleurir sur les étiquettes “norme ISO 9001” sans trop savoir de quoi il retourne. Mais, avec la préoccupation grandissante pour l’écologie, l’ISO a créé, dans une démarche écologique, une série de normes dans la série 14000 pour impliquer les entreprises dans la sauvegarde de l’environnement.

Pourquoi
Pour aider les consommateurs à identifier les producteurs qui font de réels efforts pour préserver l’environnement dans leurs pratiques.
Ces normes ISO de la série 14000 permettent aux entreprises d’avoir une vision plus précise de leur impact sur l’environnement et la pollution générée par leur activité. L’objectif est bien entendu, de minimiser cet impact et de développer des méthodes pour réduire les pollutions.

La norme iso14001 est la plus courante de cette série. Elle engage les entreprises volontaires afin de mettre en place dans leurs activités un système complet de “management environnemental”. Autrement dit, ces entreprises s’imposent des règles de fonctionnement et de production qui sont en accord avec le respect de l’environnement.

Comment
Un organisme extérieur et indépendant, l’organisme certificateur, vérifie l’exacte application des différents points nécessaires pour l’obtention de la certification ISO 14001.

N’importe quelle entreprise quelles que soient sa taille et son activité (mais aussi des services publics, des associations…) peut adhérer à cette démarche environnementale.
Le principe est simple en apparence : une série de mesures qui améliorent continuellement la maîtrise des impacts environnementaux de l’activité. L’entreprise est engagée dans une démarche de progrès pour rester conforme à la réglementation environnementale.

L’ISO 14001 est particulièrement importante dans l’agriculture. Les exploitations qui ont volontairement obtenu cette certification pratiquent une agriculture raisonnée qui concilie impératifs de production, revenus décents pour l’agriculteur, respect de la nature et produits de qualité.

Mais l’agriculture raisonnée n’est pas l’apanage des certifications. L’obtention de cette norme engage aussi des frais importants pour les producteurs. Les petites exploitations n’ont pas toujours la possibilité d’en supporter les coûts financiers.
Là encore, le jugement du consommateur doit rester lucide et l’absence de cette norme ne doit pas écarter des petits producteurs qui sont, eux aussi, souvent dans une authentique démarche environnementale. Comme toujours la visite directe à la ferme, chez le producteur ou le commerçant permet de découvrir les produits authentiques.

Le site de la norme ISO 14001