Magazine

Pailles plastique, nous allons encore polluer l’environnement

La France, en avance sur les autres pays européens, avait décidé l’interdiction des pailles en plastique à partir du début de l’année 2019. Les gobelets, couverts, verres jetables devaient eux aussi faire les frais de cette heureuse mesure.

Mais, “solidarité européenne” oblige, le Gouvernement français a fait machine arrière en retardant l’application de la mesure d’une année pour s’aligner sur le calendrier des autres pays de l’Europe.

Triste retard pour l’environnement. 6 milliards de pailles plastiques sont utilisés quotidiennement dans le monde. En France, nous en consommons 9 millions par jour. A raison d’un gramme par paille, ce sont 9 000 tonnes de plastiques qui partent à la poubelle tous les jours dans notre pays. 
Pourquoi ? Pour dix secondes d’utilisation en moyenne…

Ces pailles sont fabriquées – consommant de la matière, de l’énergie, des emballages – transportées, stockées, pour finir dans nos verres sans utilité réelle pour boire. 

10 secondes d’usage pour être mises au rebut, incinérées dans nos déchet au mieux, au pire jetées dans la nature, polluant l’environnement et intoxiquant la faune pendant plus de 100 ans.

Les industriels, comme souvent pour un retard de règlementation, se sont réjouis, indiquant qu’ils n’étaient pas prêts à ce changement. Surprenant ! De nombreuses startups ont pourtant réussi, depuis l’annonce de cette interdiction il y a déjà trois ans, à trouver des solutions et des produits de remplacement : bambou, plastique de maïs, paille réutilisable, etc.

Voici en image et vu en avant première au SIRHA, un aperçu des nouveaux produits d’emballages et couverts jetables – ressemblant comme deux goutes d’eau à leurs homologues non recyclable – que les établissements les plus éco responsables peuvent déjà nous proposer.