Magazine

Est-on certain du Made in France ?

Fabriqué en France”, “Produits de nos régions”, “Miel de …”, “Saucisson de …” autant de mentions commerciales destinées à provoquer l’acte d’achat sur le critère de proximité de provenance, espérance de qualité et d’authenticité. Plus encore que les produits manufacturés, les denrées alimentaires sont sujettes à la fraude sur l’origine.

Une pratique qui s’appelle la francisation. Elle peut intervenir dès la production. Un vin, une viande, des légumes importés prennent la “nationalité” française et sont introduits dans le circuit de distribution comme tel. Mais la tromperie sur l’origine peut être le fait de détaillants qui achètent en connaissance de cause des produits étrangers et les présentent ensuite comme français. Les services de l’état ont épinglés quelques restaurateurs ou cafetiers peu scrupuleux vendant du vin importé et mis à la carte sous l’appellation “français”.

Les produits les plus touchés par ces fraudes sont les vins, le miel et les confitures, la charcuterie. La tromperie touche aussi beaucoup de produits présentés comme artisanaux et locaux alors qu’ils proviennent d’une industrie et sont fabriqués dans une autre région.

Ces fraudes sont très difficiles à détecter par le consommateur. Il convient d’être particulièrement vigilant dans les zones touristiques où des stands proposent des produits locaux à grands renforts de promotion et de rabais. Ne pas oublier que la qualité à un prix.

Les labels d’origine géographique (IGP, AOC, viande de France) offrent des garanties certaines et, encore une fois, le dialogue direct avec le producteur prend tout son sens pour avoir la certitude de l’authenticité d’un produit. Les contrôles renforcés des services des douanes et de la DGCCRF restent la meilleure protection contre ces pratiques.

Appellation d’origine protégée
AOC logo
Appellation d’origine contrôlée
Viande française