En grève de la faim pour son apprenti

À Besançon, un boulanger, Stéphane Ravacley, a entamé une grève de la faim pour protester contre la décision d’expulsion visant Laye Traoré, son jeune apprenti de 18 ans. 

« Il est arrivé de Guinée par la Libye, puis il est passé par l’Italie. Comme il était mineur, la France l’a accepté et lui a trouvé un patron d’apprentissage, explique Stéphane Ravacley. Et en fait, à l’heure actuelle je n’ai plus le droit de l’employer depuis le 2 janvier. Il y a retour aux frontières prochainement. »
En perdant son apprenti, le patron perd ainsi 1/3 de ses effectifs, dans une profession où il est si difficile de recruter. Pour tenter de sauver la situation de Laye, le boulanger fait circuler une pétition qui a recueilli plus de 45 000 signatures à ce jour.