L’UMIH condamne fermement les restaurants clandestins

Casseroles en cuivre

Alors que l’affaire des soirées mondaines suscite une vive polémique et l’indignation des restaurateurs, l’UMIH, a exprimé sa colère dans un communiqué.« Les révélations sur des restaurants clandestins se multiplient, l’UMIH, première organisation professionnelle des cafés, hôtels, restaurants, discothèques, rappelle qu’elle condamne fermement ces pratiques qui viennent jeter l’opprobre sur toute une profession », s’indigne Roland Héguy, le président de l’UMIH.

L’UMIH poursuit et dénonce le comportement de quelques-uns qui vient « ruiner les efforts de toute une profession … Aujourd’hui, notre fermeture n’est pas satisfaisante mais les indemnisations du gouvernement nous permettent de garder la tête hors de l’eau. Les restaurants clandestins viennent troubler l’image de toute la profession et ce n’est pas acceptable ! Cela vient aussi ralentir le travail que nous faisons pour la réouverture que nous espérons toujours tous mi-mai. »