Les labels et certifications

Partager
Les labels et certifications des produits alimentaires

Encore plus nombreux que pour le bâtiment, les signes distinctifs des produits alimentaires sont souvent pour le consommateur une source d’information sur le produit. Mais attention, ce sont aussi des moyens puissants de promotion et des marqueurs marketing pour les industriels. L’attribution de certains “signes de qualité” est gérée, en France par l’INAO (l’Institut National de l’Origine et de la Qualité). Cet organisme officiel intègre la Commission Nationale des Labels et des Certifications (CNLC).

Attention, en France, le mot label est réservé aux mentions officielles.

Les certifications et labels ont pour but de valoriser des produits mais aussi de renforcer les contrôles et les sanctions garantissant aux consommateurs la qualité selon des normes précises. Ils sont aussi un moyen d’informer les consommateurs sur des critères sensés garantir un certain niveau de qualité.

Certaines marques se présentent comme des labels. Elles sont souvent portées par des groupements de producteurs ou d’industriels et même si elles sont assujetties à un cahier des charges, celui-ci reste « à la discrétion » des promoteurs de la marque.

Les labels d’origine géographique

Appellation d’Origine Contrôlée (AOC)

AOC logo

Les Appellations d’Origine Contrôlée (AOC) définissent une aire géographique de production et non la qualité du produit. Deux vins produits dans une même AOC peuvent être de qualités très différentes. La notion d’aire géographique est caractérisées par un pays, une région ou un terroir avec des caractéristiques qui sont dues à un milieu, un climat et un savoir-faire particuliers. Chaque aire de production fait l’objet d’un décret classant l’AOC. C’est l’INAO qui contrôle le respect des normes de l’AOC. Label certifié par l’INAO

Appellation d’Origine Protégée (AOP)

Appellation d'origine protégée

Équivalent pour l’Europe de l’AOC française, l’appellation d’origine protégée (AOP) complète la protection géographique d’une production. En France, le fromage de Roquefort, en Italie, le jambon de Parme ont l’AOP. Depuis sa création, les AOC françaises doivent également obtenir l’AOP européenne. Label certifié par l’INAO

Indication Géographique Protégée (IGP)

Indication Géographique Protégée logo

Moins rigoureuse que l’AOP, l’indication géographique protégée (IGP), label européen, indique simplement la provenance géographique très large d’un produit. Il n’y a pas de lien avec la notion de terroir et de savoir-faire. Seul le lieu de production compte. Un industriel de la confiserie peut donc l’obtenir si son nougat est fait dans l’aire de production de Montélimar et quelque soit le mode de fabrication et les ingrédients de la recette. Le logo est identique à celui de l’AOP, seule la couleur et la mention “indication” changent. Label certifié par l’INAO

Appellation produit de montagne

Logo appellation montagne

L’appellation Montagne, destinée à valoriser l’agriculture de montagne, atteste juste que le produit est originaire “de la montagne”, au dessus de 700 mètres. N’importe quel producteur, installé dans cette zone peut l’utiliser après avoir demandé un agrément au Comité régional de politique agricole de qualité (CORPAC) à la préfecture de son département. Il s’agit d’une appellation administrative française de qualité qui vérifie quelques points de la production :

  • Pour des animaux, l’alimentation hivernale du troupeau doit être produite en montagne et une période de pâturage est obligatoire.
  • Les produits doivent être transformés et emballés en zone de montagne. Mais des dérogations sont possibles pour l’alimentation des animaux (céréales et oléo-protéagineux) et pour le conditionnement.

Le consommateur doit se montrer prudent avec cette appellation qui s’appuie sur la bonne image de la montagne, le phénomène de mode qui l’entoure. La montagne véhicule une image de pureté, de nature préservée qui font de cette appellation une valeur commerciale sûre. Vérifiez donc que d’autres signes de qualité et authenticité valorisent le produit.

Viande de France

Une appellation qui atteste de la provenance française d'une viande

Viande bovine française. Après la crise de la vache folle en 1996, les professionnels ont développé un label attestant de l’origine de la viande. VDF est la garantie d’une viande issue d’animaux nés, élevés et abattus en France. Les contrôles, assurés par des organismes tiers indépendants, sont particulièrement draconiens.

Une appellation qui atteste de la provenance française d'une viande
Une autre forme de l’appellation viande de France
Une appellation qui atteste de la provenance française d'une viande
L’ensemble des logos selon les animaux à l’origine des viandes

Les labels qualitatifs

Label Rouge

Label rouge logo

Le Label Rouge garanti que la qualité d’un produit est supérieure à la moyenne des autres produits du marché. La notion de moyenne s’entend ici comme étant les produit industriels de bases. Ce label atteste que le produit possède un ensemble caractéristiques spécifiques à un cahier des charges très stricte.

Pour les viandes, les conditions d’élevage sont obligatoirement extensives (dans de vaste surface ouverte avec un rendement faible). Les farines animales ainsi que les antibiotiques sont interdits. Les poulets doivent être abattus à 83 jours au lieu de 40 pour l’élevage standard.

Ce label est attribué à une large gamme de produits : volailles, viande bovine depuis peu, charcuteries, produits laitiers, saumon fumé, sel de Guérande, etc.

Les cahiers des charges sont fixés par la Commission nationale des labels et des certifications (CNLC) et les contrôles sont effectués par des organismes indépendants, souvent implantés régionalement. Chaque exploitant a le choix de son organisme de contrôle. C’est le point faible de ce label : un organisme de contrôle qui facture à un exploitant aura plus de difficultés à lui retirer son label en cas de non-respect des normes qu’un laboratoire public. Label certifié par l’INAO

Certification Agriculture Biologique

Logo agriculture biologique étiquetage produits

La certification AB, label européen, indique qu’au moins 95% des ingrédients du produit proviennent de l’agriculture biologique. Ces ingrédients ont bénéficié de pratiques spécifiques de production (engrais “vert”, lutte naturelle contre les parasites, pesticides interdits, traitement de conservation adapté, OGM interdits, etc.). Les cahiers des charges sont rédigés par le ministère de l’agriculture.

Logo agriculture biologique europe

Voici la version européenne du logo agriculture biologique. Les règles de production sont toutefois un peu plus souples que celles de la règlementation française. Label certifié par l’INAO

Pour les viandes et les produits animaux, les antibiotiques, les hormones sont prohibées et la nourriture doit être d’origine biologique.
Un organisme officiel et trois organismes indépendants agréés : “Ecocert”, “Qualité France” et Socotec” assurent les contrôles des producteurs.

Spécialité Traditionnelle Garantie

Certification spécialité traditionnelle garantie

Spécialités traditionnelles garanties (STG) est aussi un label européen qui met en valeur une recette, la composition d’un produit, un mode de préparation ou de cuisson, sans préoccupation de l’origine géographique. Pour l’INAO, “les qualités spécifiques sont liées à une composition, des méthodes de fabrication ou de transformation fondées sur une tradition.” Une certification très utilisée en pâtisserie, charcuterie, préparations cuisinées et surtout par la Belgique pour les bières de tradition. Label certifié par l’INAO

Atout Qualité Certifiée

Logo Atout Qualité Certifiés

Contrairement aux précédents labels ou appellation, ici, aucun organisme ne fixe de règles. C’est le producteur lui-même qui définit son propre cahier des charges de production et s’engage à le respecter. La CNLC vérifie ensuite le respect des caractéristiques définies. Il ne s’agit donc pas d’une garantie de qualité. Par exemple, un producteur de volailles peut certifier qu’elles sont élevées en plein air mais… utiliser des antibiotiques dans l’alimentation. L’affichage sur l’étiquette des critères retenus par le producteur est un plus par rapport aux autres produits. Mais, qu’un producteur choissise lui-même les critères de sa propre qualité n’est pas très contraignant.

Logo Atout Qualité Certifiés sous une autre forme
Une autre forme du logo Atout Certifié Qualité

Critères Qualité Certifiés

Logo Critères Qualité Certifiés

Pour “critères qualité certifiés” le principe est identique au logo précédent, mais l’organisme certificateur est différent. Les produits porteurs de ce certificat doivent afficher le nom de l’organisme certificateur et les caractéristiques certifiées.

Les labels “éco commerce”

Démarche louable pour le développement des petits producteurs dans des pays en “voie de développement”, le commerce équitable a fait l’objet d’une définition définition légale le 2 août 2005 qui dit : « Le commerce équitable s’inscrit dans la stratégie nationale de développement durable, […] organise des échanges de biens et de services entre des pays développés et des producteurs désavantagés situés dans des pays en développement. Ce commerce vise à l’établissement de relations durables ayant pour effet d’assurer le progrès économique et social de ces producteurs. » Le consommateur a encore très peu de moyen de vérifier la réalité de son application dans les produits qu’il achète. cependant, deux appellations sortent du lot et procure une certaine assurance sur le caractère “équitable” des produits concernés.

Garanti Commerce Équitable

Le logo Fairtrade de Max Havelaar

Max Havelaar est une branche de l’association internationale Fairtrade qui regroupe des ONG dans le but de lutter contre la pauvreté des producteurs dans les pays émergeants. Ce “label” garanti que “le produit a été acheté à un prix correct aux producteurs et produit dans des conditions respectueuses des droits de l’Homme et de l’environnement”. Pour qu’un produit obtienne cette certification, il faut que tous les acteurs de la filière soient agréés et contrôlés par des organismes indépendants.  Comme il s’agit de commerce équitable on trouve surtout des produits issus des pays de l’hémisphère sud : café, thé, chocolat, jus d’orange, sucre, riz, bananes.

Ce logo ne garanti pas la qualité d’un produit, mais le respect de règles sociales et environnementale de la chaîne de production et d’approvisionnement.

Le site Max HavelaarLe site Fairtrade

Bio Équitable

Logo Bio équitable

La certification Bio représente un coût que ne peuvent supporter les producteurs des pays du tiers monde. “Bio équitable est un regroupement d’entreprises qui garantit une certification biologique et un commerce équitable. Si la certification n’est pas officielle, l’initiative mérite d’être considérée.

Attention On trouvera également d’autres labels du commerce équitable. Le secteur est en cours d’organisation et les labellisations ne sont pas encore aussi fiables qu’au niveau national.

Des marques ont bien senti les avantages marketing à tirer de cette tendance. Nestlé a sorti le logo « Partner’s Blend » en partenariat avec « Rainforest Alliance ». Coca-Cola a lancé la marque « Innocent ». Il convient d’être prudent en dehors des logos attestant d’une certification contrôlée.

Nature et Progrès

Logo de Nature et Progrès

Dans sa profession de Foi, l’association de producteur Nature et Progrès annonce la couleur : « nous ne sommes pas dans une démarche de biodynamie mais d’agro-écologie : la bio originelle avec ses enjeux environnementaux, sociaux et économiques et non pas seulement techniques comme la bio officielle d’aujourd’hui. »

Loin des préoccupations de rendement des industriels, les valeurs que souhaite véhiculer cette appellation sont celles du respect humain, des animaux, de la biodiversité ; la préservation du métier de paysan, des savoir faire et du tissu rural.

Demeter Agriculture Bio-Dynamique

Logo association DEMETER

Association allemande présente dans le monde entier qui propose “une gamme de cahiers des charges internationaux exigeants et complets pour l’agriculture biodynamique et l’élaboration des produits transformés qui en sont issus (produits alimentaires, cosmétiques et textiles)” ainsi qu’un “système de contrôle et de certification fiable au niveau international (près de 60 pays)”.

Une appellation qui va au delà des critères du Bio et additionne plusieurs valeurs : la qualité de la culture et son respect de l’environnement, le respect des droits sociaux et humains, l’utilisation de méthodes de production et de produits permettant l’autonomie des producteurs.

Les certifications et appellations autoproclamées

Dans ce chapitre, on sort des critères contrôlés pour rentrer dans le domaine du marketing. De nombreux logos fleurissent sur les emballages. Les plus connus sont :

  • Produit de l’année : Le logo et le titre sont déposés par la SAS Produits de l’Année France.  Le prix “Produit de l’année” est décerné aux produit arrivés en tête dans leur catégorie après sondage auprès d’un échantillon de 22 000 consommateurs. Il ne s’agit pas d’un vrai label de qualité ou d’une certification. Le jury est composé d’industriels (en général de l’agro-alimentaire) et de professionnels du marketing. Le site des produits de l’année
  • Saveur de l’année est attribué, en principe, après une dégustation à l’aveugle d’une série de produits, par un panel de consommateurs choisis par un institut privé (sécodip) et de professionnels. Les fabricants, essentiellement des grands groupes alimentaires, doivent verser une contribution financière pour participer à la “compétition”. Les produits les plus souvent appréciés dans leur catégorie reçoivent le logo. Le site des saveurs de l’année

Le consommateur doit se montrer très prudent et ne pas céder à l’attrait d’un beau logo d’apparence officielle contenant les mots “certifié authentique”, “qualité vérifiée, ou encore “appellation xxx garantie”.