Producteurs, on aime !

Producteurs - on aime !

Paris gare de Lyon, un point fraîcheur

Avec les beaux jours, le parvis de la gare de Lyon à Paris fleuri de cafés-terrasse. Il en est un qui a attiré notre attention par sa fraîcheur et l’originalité des produits proposés : des glaces et des sorbets de fabrication artisanale présentés en bâtonnets. Un mode de dégustation qui rappelle l’enfance avec des parfums […]...

Avec les beaux jours, le parvis de la gare de Lyon à Paris fleuri de cafés-terrasse. Il en est un qui a attiré notre attention par sa fraîcheur et l'originalité des produits proposés : des glaces et des sorbets de fabrication artisanale présentés en bâtonnets. Un mode de dégustation qui rappelle l'enfance avec des parfums remis au goût du jour.

Emkipop, qui fabrique ces produits, est un glacier comme on les aime. La proposition est alléchante : retrouver "l'impression de manger un véritable fruit glacé". Pour cela, les sorbets contiennent 75% de fruits frais. Une proportion bien supérieure à celle imposée par la règlementation. Le goût est tout simplement remarquable.

Une qualité est obtenue grâce à une sélection rigoureuse des ingrédients et du processus de fabrication. Pour Emeline, co-fondatrice de l'entreprise, "il est important de contrôler la chaîne de A à Z, avec des producteurs locaux, uniquement des fruits de saison, en circuit court si possible".

Et le bio ? "pas forcément, à partir du moment où l'on connait nos producteurs et que l'on sait comment ils travaillent, le bio n'est pas systématique". Les fruits secs qui accompagnent certains parfums sont transformés dans la région par des producteurs travaillant pour des hôtels de luxe.

Installée à Aubagne dans les Bouches du Rhône, le laboratoire fourni de nombreux points de vente dans toute la France. Emkipop a installé son premier café à Marseille en 2017, et le celui de Paris a ouvert début 2019, 13, rue Antoine Vollon.

Gare de Lyon, la présence d'Emkipop est éphémère, jusqu'à la fin du mois de septembre 2019.

Le site d'Emkipop

Reconversion, la glace comme passion

Pour Saliha REBOUH, la glace est une passion, elle en a fait aussi un métier. LES glaces devons-nous dire. Car cette jeune femme assure a elle seule la production entièrement artisanale de plus de 70 parfums. Sa petite boutique près du port de pointe rouge à Marseille est le théâtre d’une reconversion réussie. De son […]...

Pour Saliha REBOUH, la glace est une passion, elle en a fait aussi un métier. LES glaces devons-nous dire. Car cette jeune femme assure a elle seule la production entièrement artisanale de plus de 70 parfums.

Sa petite boutique près du port de pointe rouge à Marseille est le théâtre d’une reconversion réussie. De son salon de coiffure, il y a seulement deux ans, à son laboratoire de production flambant neuf, Saliha REBOUH est devenue l’un des artisans glaciers les plus remarquables que nous connaissons. La performance tient au mode de fabrication : que du frais. Des fruits de saison, achetés sur les marchés locaux de Marseille et une variété de parfums exceptionnelle pour une seule personne à la production.

  En effet, le travail des produits frais est particulièrement exigeant à la fois en terme de respect des règles d’hygiène et de temps de préparation. Certains artisans achètent des purées prêtes à l’emploi, pire des prémix en poudre. Ici, il faut laver, peler, couper, mixer et éventuellement cuire les fruits. Et les saveurs sont au rendez-vous avec un coup de cœur pour le sorbet menthe, le parfum thé vert et surtout, le sorbet chocolat d'une rare finesse.

Entretien avec Saliha REBOUH

GA Votre métier de glacier est le fruit d’une reconversion, comment cela s'est produit ?

Saliha REBOUH "Je n’aime pas trop la routine. J’étais coiffeuse pendant 20 ans et j’ai eu envie de quitter le salon pour travailler dans la nourriture. J’aime beaucoup faire des glaces et des gâteaux à la maison. J’aime surtout ce qui est naturel. Je n’aime pas ce qui est artificiel."

GA Pourquoi la glace plus que la pâtisserie ?

Saliha REBOUH "Ce qui m’a attiré vers la glace, c’est une amie qui est déjà dans ce domaine. Ses parents ont été  glaciers pendant 30 ans. Elle était comptable et s’est reconvertie aussi dans la glace. Elle m’a proposé de passer un été avec elle pour travailler dans son laboratoire. Le métier m'a « emballée »".

GA Quel est votre parcours de reconversion

Saliha REBOUH "Je me suis inscrite au CAP glacier à Aras en accéléré, une semaine par mois grâce à un financement du Fongecif. Ensuite, je me suis inscrit à la chambre des métiers pour débuter mon activité. Une années après, j’ai aussi passé le CAP pâtissier."

GA Parlez nous de votre production

Saliha REBOUH "Je ne travaille qu’avec des ingrédients naturels. Mon mari est primeur de métier et j’ai une sœur qui est grossiste en fruits et légumes donc j’ai des produits frais toute l’année. En plus, mon père était herboriste, cela me donne une attirance particulière pour les saveurs comme la menthe, le thé, les tisanes, avec lesquels je réalise certaines de mes glaces."

GA Donc vous ne travaillez que des produits de saisons

Saliha REBOUH "Effectivement. Par exemple pour la fraise, il y a en ce moment les premières Gariguettes françaises. Donc j’ai un parfum spécial pour les  fraises Gariguette. En haute saison, j’ai près de 70 parfums différents."

GA 70 parfums, il faut être passionnée pour avoir autant de choix, vous travaillez seule ou en équipe ?

Saliha REBOUH Je travaille toute seule. Quand c’est une passion, on ne compte pas ses heures. L’été, il m’arrive de produire jusqu’à 2 heures du matin pour proposer le maximum de choix le lendemain."

Lors de notre visite, Saliha REBOUH a réalisé un sorbet menthe dont voici les principales phases de fabrication. Dégustation et vente uniquement sur place : Le Beluga Artisan Glacier - 59 avenue de Montredon - Pointe Rouge, 13008 Marseille.

Le Domaine de Courances, la renaissance de l’agriculture aux portes de Paris

Depuis les années 60, la terre d’Ile de France ne nourrit plus grand monde. Douze millions d’êtres humains vivent sur ce qui fut un des plus riches maraîchages de France. La plus grande part, bétonnée, est perdue à jamais pour l’agriculture. Au sud de Paris, à une cinquantaine de kilomètres de la capitale, une famille […]...

Depuis les années 60, la terre d'Ile de France ne nourrit plus grand monde. Douze millions d'êtres humains vivent sur ce qui fut un des plus riches maraîchages de France. La plus grande part, bétonnée, est perdue à jamais pour l'agriculture.

Au sud de Paris, à une cinquantaine de kilomètres de la capitale, une famille passionnée de sa terre, emmenée par Valentine de Ganay, est en train de restituer les cinq cents  hectares du domaine de Courances à la culture raisonnée de légumes et de fruits en plein coeur du Gâtinais.

Alors que l'agriculture traditionnelle se meurt dans ce secteur, le domaine de Courances permet de ressusciter une production potagère de qualité alors que l'offre fait défaut ; à l'image des cantines de la Ville de Paris qui peinent à s'approvisionner en produits biologiques. Dans une économie de profit immédiat, de pression foncière, de production intensive subventionnée, l'initiative est remarquable à plus d'un titre. Pour Valentine de Ganay "il n'est cependant pas viable de chercher à tout produire en bio alors que nous sommes entourés de cultures classiques utilisant des engrais." Le projet a débuté par la réfection du potager du château, sur une surface de plus de presque trois hectares, qui permet déjà la vente directe au public.

Dans une alternance de plaine et de forêt, le domaine de Courances reprendra sa vocation agricole première en redéployant tout l'éventail de la polyculture. Cinquante hectares seront consacrés aux légumes de plein champ et un élevage bovin produira du lait bio. A l'image de la préservation du patrimoine, la remise en production du domaine de Courances constitue un modèle d'agriculture de conservation et représente la plus importante mise en place agro forestière d'Ile de France, rendant à l'agriculture, outre sa mission de nourrir les hommes, celle d'aménager le territoire et de dessiner les paysages.

L'initiative est porteuse de nombreux projets qui viendront l'enrichir comme la création d'ateliers de transformation, la remise en service d'un moulin, la venue de grands chefs pour cuisiner sur place les productions, etc. Le projet le plus emblématique est la boutique située au cœur du village de Courances, au bout de la rue du Moulin, près de la place de la Mairie pour la vente directe de légumes, fruits, fleurs et aromatiques. Ces produits sont issus des potagers du château.

D'autres produits frais ou transformés sont disponibles, venus de producteurs locaux comme les pâtes à la farine de lentille, les oeufs de plein air, le miel bio « mille fleurs » du potager et « forestier », du parc autour du château. Nous avons particulièrement aimés le rayon "épicerie fine" avec ses soupes, coulis, sauces, préparations à base de légumes cuisinés. L'offre est toujours de saison et d’une grande variété.

La boutique est ouverte le vendredi de 16h à 19h et le samedi de 10h à 13h ainsi qu'à l’occasion de week-ends exceptionnels.

Informations : http://courances.net/vente-de-legumes/

Redécouvrir la liqueur avec “Licores Lujo”

Comparativement aux vins apéritifs et aux alcools forts, les liqueurs parfumées occupent un marché plus confidentiel. Et pourtant, elles présentent des particularités gustatives surprenantes, titrent des degrés d’alcool modérés (de l’ordre de 15 à 20 °) et surtout permettent de nombreuses utilisations en dehors de l’apéritif ou le digestif. Bonnes à boire tel quel, ce […]...

Comparativement aux vins apéritifs et aux alcools forts, les liqueurs parfumées occupent un marché plus confidentiel. Et pourtant, elles présentent des particularités gustatives surprenantes, titrent des degrés d'alcool modérés (de l'ordre de 15 à 20 °) et surtout permettent de nombreuses utilisations en dehors de l'apéritif ou le digestif. Bonnes à boire tel quel, ce sont aussi des ingrédients originaux dans la composition des cocktails. Elles parfument également les pâtisseries, confiseries et même certains plats salés de saveurs surprenantes.

 

Une fois n'est pas coutume, c'est une entreprise espagnole qui a retenu notre attention "Los Licores Lujo", installées à Burgos au nord ouest de la péninsule.

 

Depuis 5 ans et demi, Ivan Diego confectionne avec passion des liqueurs artisanales dans une recherche constante de l'originalité des parfums proposés.  

Pour Ivan, le caractère artisanal représente un atout "Nous ne produisons pas de grosse quantités. Là où les industriels fabriquent 20 000 L, nous produisons beaucoup moins afin de contrôler au mieux la qualité de nos produits."

 

Utilisant le procédé traditionnel de macération qui impose des ingrédients naturels, les liqueurs ont une saveur subtile, à l'exemple de la "crème catalane" dont les Licores Lujo sont les seuls à détenir le secret de fabrication. Créer des parfums qui n’existent pas sur le marché est d'ailleurs la première motivation d'Ivan. A la dégustation, nous avons particulièrement apprécié la liqueur catalane, le parfum naturel de tiramisu et la saveur raisin blanc, introuvable ailleurs. La collection de parfums est disponibles en trois formats de bouteilles.

Les petits formats

 

Dans "Licores Lujo", le mot "lujo" veut dire "luxe", mais Ivan précise " le nom de l’entreprise Lujo ne vient pas du prix de vente de nos produits, mais de notre préoccupation d'avoir des produits de première qualité a un prix très compétitif pour que chaque personne puisse acheter du Lujo/luxe ! "

 

Les liqueurs Licores Lujo sont distribuées principalement par des détaillants spécialisés, auprès des bars et restaurant. S'il est possible de commander sur le site de l'entreprise http://www.licoreslujo.com/, la boutique en ligne, en espagnol, nécessite un contact préalable par mail. Il est plus simple d'utiliser le formulaire de contact afin de connaître les distributeurs à proximité. "Nous avons deux sites de production : un au pays basque espagnol et un autre côté français, proche de la frontière. Il est possible de trouver nos produits à la vente au détail dans ces deux sites".

Le magasin d'usine à Burgos
Bien entendu, comme tout produit contenant de l'alcool, il est à consommer avec modération.

 

Traduction de l'interview de Ivan Diego : Melania Miranda/Paris

Aussi des choux à Caen avec C & Choux

Après plus d’une décennie de règne des macarons, enfin, la mode change. Les choux reviennent en force dans nos assiettes. Permettant beaucoup plus de liberté et de créativité que les macarons, les choux se déclinent salés, sucrés, à tous les repas et aussi à l’occasion des encas. Témoin de cette mutation, C & Choux à […]...

Après plus d'une décennie de règne des macarons, enfin, la mode change. Les choux reviennent en force dans nos assiettes. Permettant beaucoup plus de liberté et de créativité que les macarons, les choux se déclinent salés, sucrés, à tous les repas et aussi à l'occasion des encas.

choux-caen-facadeTémoin de cette mutation, C & Choux à Caen. Une boutique entièrement dédiée aux choux sous toutes ses formes. Vous pourrez faire un repas entier grâce à une collection de saveurs qui évoluent au  fil des saisons.

Comme pour les bars à choux et magasins spécialisés que nous avons visités, les produits sont frais et la priorité donnée aux approvisionnements locaux et de proximité. La carte des garnitures change tous les trois mois.

C & Choux, c'est une très large gamme de services autour des choux :

- à emportés, des choux à la pièce pour vos brunch, lunch, apéritifs, soirées, repas, etc.

- des pièces particulières pour les événements : anniversaires, mariages, baptêmes, etc.

- pour les entreprises, la possibilité de se faire livrer des buffets et des pièces montées, toujours à base de choux.

choux-caen-salon-theDes  tables permettent de déguster quelques choux et jus de fruits locaux dans une décoration reposante. Nous vous conseillons le "chocolat à l'ancienne" : une tasse de lait entier chaud (frais de la région bien sûr) dans lequel vous ferez fondre un cube d'excellent chocolat.

Vous pourrez aussi repartir avec quelques gourmandises maison : pâte à tartiner, oursons en guimauve, sablés, etc.

La page facebook de C & Choux

C & Choux à Caen : 2 rue Léon Lecornu

A Deauville : 9 rue Désiré Le Hoc

www.c-choux.fr

Trop choux les choux !

Après le phénomène “macarons” et ses boutiques spécialisées maintenant rentrés dans les habitudes, voici celui des choux. Comme les macarons, ce sont des classiques de la gastronomie que des créateurs culinaires ont remis au goût du jour. En plus de la traditionnelle crème, on les remplit d’une multitude de préparations salées et sucrées. Et ça […]...

Après le phénomène "macarons" et ses boutiques spécialisées maintenant rentrés dans les habitudes, voici celui des choux. Comme les macarons, ce sont des classiques de la gastronomie que des créateurs culinaires ont remis au goût du jour.

En plus de la traditionnelle crème, on les remplit d'une multitude de préparations salées et sucrées. Et ça leurs va très bien ! La pâte à choux se prête parfaitement aux associations avec les crèmes, mousses et purées diverses.

A Lyon, Virginie Argoud a anticipé la renaissance du chou dès 2014 avec un triporteur sur les marchés lyonnais. Devant le succès de la formule, elle s'installe rue de Sèze au printemps 2016. L'ancienne boutique laissée à l'abandon depuis plus d'un an sera l'écrin parfait pour établir le chou dans le paysage gastronomique lyonnais. Une opportunité aussi pour un quartier qui se réveille de quelques années de léthargie.

Trop choux interieur

Du frais et fait maison, exclusivement

A consommer sur place ou à emporter, la gamme d'une quinzaine de choux est complétée par 2 choux spéciaux le week-end. Une formule avec salade permet de faire un repas complet pour 10 euros* et la réglette de 6 choux au choix est à partager autour d'une boisson bio. Les recettes sont renouvelées selon l'inspiration.

Trop choux ardoise

Tout est frais, acheté sur les marchés lyonnais - Mont Plaisir en particulier - à des producteurs locaux réputés pour leur engagement à proposer des produits authentiques. La plupart des purées de fruits sont faites maison à partir de fruits frais. Elles sont surgelées à la pleine saison des fruits pour être utilisées toute l'année. Seules les purées de fruits exotiques proviennent de l'extérieur.

Devenu rare : l'utilisation des œufs coquille. Depuis au moins deux décennies, les professionnels de la cuisine et de la pâtisserie utilisent des œufs "au litre". Un produit issu de l'industrie qui consister à casser les oeufs en gros et les conditionner sous forme liquide en bouteilles plastiques. C'est pratique, pas cher et en plus il est possible d'acheter soit le jaune, soit le blanc... Mais il n'est plus question d'approvisionnement local.

Ici, rien de tout cela. Comme les autres ingrédients, les oeufs sont achetés à des producteurs locaux, identifiés et validés. Cette question des oeufs n'est pas anecdotique. Elle fait partie d'une démarche cohérente pour la qualité, la traçabilité. C'est surtout la manifestation d'un véritable engagement en faveur des consommateurs. La salle à l'étage est à découvrir, pour une pause détente. On aime particulièrement la décoration original et apaisante du lieu. Trop choux est distributeur des boissons équitables Lemonaid et ChariTea

Trop choux Lyon

Trop Chou 3, rue de sèze 69006 Lyon Du Mardi au samedi de 10h00 à 19h00 Métro FOCH - www.trop-chou.fr * prix pratiqués à la date de publication de notre sujet et peuvent variés

Rue de Sèze, à découvrir ou redécouvrir

Parallèle au cours Franklin Roosevelt puis au cours Vitton, la discrète rue de Sèze n'a pas connu les outrages et l'invasion des grandes franchises du prêt à porter, des boutiques de téléphonie, des banques et assurances. Elle a conservé le charme et le calme des quartiers bourgeois. Le bas de la rue, à proximité de la place du Maréchal Lyautey accueille des commerces de bouches récents : un fromager, quelques restaurants et bien sûr le bar à choux qui nous occupe dans ce sujet. A l'angle on trouve "Au Petit Vatel", traiteur historique du quartier. La remontée de la rue permet de découvrir quelques bars et commerces alimentaires sympathiques et vous conduira jusqu'au boulevard des Brotteaux ; un point de chute idéal pour les gastronomes aventuriers.

La France partout en Europe

Qui n’a jamais rêvé, lors d’un séjour prolongé à l’étranger de retrouver la saveur d’un petit bout de France ? De faire passer un moment de nostalgie par quelques délices hexagonaux ? C’est justement cette absence que Claudia Mével veut éviter à ses compatriotes expatriés, aux 2 millions de Français vivant à l’étranger en fondant […]...

Qui n'a jamais rêvé, lors d'un séjour prolongé à l'étranger de retrouver la saveur d'un petit bout de France ? De faire passer un moment de nostalgie par quelques délices hexagonaux ?

Délice Français Claudia Mével C'est justement cette absence que Claudia Mével veut éviter à ses compatriotes expatriés, aux 2 millions de Français vivant à l'étranger en fondant "Les Délices Français" et permettre aussi à tous les francophiles d'Europe de conserver un lien avec la gastronomie française. Pour Claudia Mével, l'idée a pris forme lors de son expérience d'expatriée :

"Dans un contexte de mondialisation, où beaucoup d’entre nous sont amenés à vivre à l’étranger, Les Délices Français donne la possibilité de retrouver un petit coin de France et de voyager à travers notre beau pays et ses saveurs, depuis notre table à manger, aux quatre coins de l’Union Européenne."

Une box surprise

Il est un temps que les moins de vingt... trente, même quarante ans ne connaissent pas tous ! Celui des pochettes surprises, roses pour les filles, bleues pour les garçons, récompenses attendues et ouvertes avec délice. Ici, on retrouve l'étonnement d'ouvrir son colis tous les deux mois, avec à chaque fois des produits différents et inattendus.

Entretenir les liens et promouvoir les produits français

Les Délices Français est un concept de box inédit. Tous les deux mois, une sélection de cinq à sept produits gastronomiques français vous est livrée dans les pays de l'Union Européenne. Issus de petits producteurs ou de grandes marques nationales, ces produits sont représentatifs du patrimoine culinaire français.

Claudia Mével va plus loin en développement la promotion des produits nationaux par un magazine en ligne, traduit en français, en anglais et en allemand, où sont présentés les articles et les producteurs présents dans chaque box. Des conseils de dégustation et des recettes créées sur mesure pour Les Délices Français permettent de savourer au mieux les produits de la box.

Toutes les informations sur le site "Les Délices Français"

  Crédit photos : Brice Le Goasduff et Maud Vatinel

Délice Français logo2Délices Français Cup Cake

Pâtisserie Lancelot – La main comme guide

En 1947, juste après la fin de la guerre, installer une pâtisserie chocolaterie dans ce qui n'était alors qu'un village un peu perdu entre Thonon les Bains et Genève était une gageure ... relevée avec succès par les trois générations de la famille Lancelot qui se sont succédées à Sciez.

...

En 1947, juste après la fin de la guerre, installer une pâtisserie chocolaterie dans ce qui n'était alors qu'un village un peu perdu entre Thonon les Bains et Genève était une gageure ... relevée avec succès par les trois générations de la famille Lancelot qui se sont succédées à Sciez. Côté tradition, son créateur, Joseph Lancelot est pâtissier-chocolatier puis chef de cuisine du grand hôtel le Windsor à Megève. Il réalise son rêve de fonder sa propre maison, avec "l’idée de renouer avec ce temps où maison et famille avaient le même sens". A la fois chalet suisse et savoyard, la pâtisserie est facile à trouver, juste en face du supermarché Leclerc. Comme quoi la grande distribution est parfois pratique ! Jacques Lancelot, son fils est toujours présent, mais ce sont ses petits enfants, Marie-Anne et Stéphane (maître chocolatier) qui sont aux commandes.

Un magasin pour tous les gourmets

palet chocolat

florentinPlusieurs catégories de produits sont présentes. La pâtisserie qui tient une place prépondérante avec des gâteaux faits selon les méthodes traditionnelles, sans aucun artifice à la mode. Si les mousses de fruits brillent, c'est grâce à un glaçage naturel et fait maison. Ici, pas de poudre de perlimpinpin. "Notre outil, c'est en priorité la main et la tradition " indique Jacques Lancelot, "Entrer chez Lancelot comme client ou ouvrier c’est y découvrir un état d’esprit, c’est renouer avec une forme d’aristocratie ouvrière où l’intelligence des mains vous ouvre au bon, au beau, au bien." La confiserie est riche d'une trentaine de friandises différentes et en particulier les remarquables bonbons à la liqueur, issus d'une technique ancestrale et délicate : le moulage d'une coque en sucre contenant l'eau-de-vie ; une alchimie délicate entre le cristal sucré et la force de la liqueur. L'accent est mis sur les textures et les harmonies des saveurs. Les palets d'or et les Florentins sont, parmi une grande variété de chocolats, les spécialités chocolatières de la maison.

Comme les petits gâteaux sont souvent accompagnés de thé, de café ou encore de chocolat et pour maintenir une continuité dans la qualité des produits, des assemblages de fèves torréfiées sur place, de thés sélectionnés et de cacaos en provenance de tous les pays producteurs sont également proposés. Les amateurs trouveront aussi des fèves de cacaos torréfiés.

Et le bio

Pour  Jacques Lancelot " nous proposons une gamme de fèves de café très étendues. 40 % est en bio, mais nous avons fait le choix de ne pas le mettre en avant. Notre sélection intègre des critères de respect de l'environnement et de production "propre". Beaucoup de petits producteurs ne font pas la demande du label en raison des contraintes administratives et financières trop lourdes. Pourtant, leur production le mérite. Par exemple, notre café des Galápagos est produit dans une zone où tout produit chimique est banni. Le producteur n'a pas besoin de demander un label. Il faut que nous informions le consommateur et qu'il comprenne les réalités du terrain."

Retrouver l'authenticité

lancelot sac café

lancelot torréfactionLes établissements Lancelot sont l'occasion de retrouver le bien fondé des produits sans artifices. Ainsi Jacques Lancelot s'agace des formules marketing comme le chocolat 100 % cacao qui ne veut rien dire "Le chocolat, c'est du cacao (de la pâte de cacao) qui influence le goût, du beurre de cacao et du sucre. Un produit 100 % cacao, c'est de la pâte ou de la poudre de cacao pur, pas du chocolat". Au sujet des macarons, auxquels nombre de ses confrères donnent des couleurs fluorescentes : "Nous produisons des macarons (sans aucun colorants) à la pistache. Avec des pistaches que nous faisons venir exprès d'Iran pour le goût. Et bien ces macarons ne sont pas vert vif comme on le voit souvent, mais d'un léger vert pale. Il faut aussi que les clients qui veulent des produits authentiques acceptent les réalités de la production."

Un salon de thé

Pour une dégustation sur place, la décoration savoyard chic est en parfait accord avec l'authenticité des produits. A l'image des magasins de jouets d'antan aux rayons couverts boite multicolores, la pâtisserie Lancelot en mettant en scène une multitudes de gourmandises invite ses visiteurs à un rêve gourmand. En allant ou en revenant de Thonon les bains par la route du lac, faites une halte dans le salon de thé pour un vrai dépaysement gourmand.

Pâtisserie Lancelot - 806, avenue de Sciez - 74140 SCIEZ

Chalais Gourmand LogoLa pâtisserie Lancelot est membre de l'association franco-suisse "Chablais Gourmand"

Dagniaux et Ruiz, des glaces artisanales

De la glace sans poudre de lait, sans additif, c'est possible. C'est ce que réalisent tous les jours les établissements Ruiz et Dagniaud. Une dimension artisanale proche de l'industrie n'exclue ni la qualité naturelle des produits, ni une traçabilité sans faille.

...

De la glace sans poudre de lait, sans additif, c'est possible. C'est ce que réalisent tous les jours les établissements Ruiz et Dagniaud. Une dimension artisanale proche de l'industrie n'exclue ni la qualité naturelle des produits, ni une traçabilité sans faille.

Pour assurer aux consommateurs une parfaite maîtrise des approvisionnements en matières premières, l'entreprise possède sa propre ferme laitière à Guedecourt (agréée IFS). Deux cents vaches, exclusivement nourries au tourteau de lin (un lait plus riche en oméga 3) produisent 800 000 litres de lait. Un volume peu important pour un troupeau de taille moyenne qui permet à Dagniaux et Ruiz de travailler avec son propre lait, de faire sa crème et son beurre fermiers. Les glaces sont donc à base de lait entier de ferme, ce qui évite l'ajout de poudre de lait pour obtenir l'onctuosité voulue. Soixante-cinq personnes oeuvrent dans les ateliers, cinq s'occupent du bien-être des animaux de la ferme et une trentaine de saisonniers vient renforcer les équipes durant la haute saison.

Le caractère crémeux et la qualité exceptionnelle de leurs produits ont valu à Dagniaux et Ruiz d'être choisis pour produire des glaces et des entremets individuels glacés Casher à base de lait et de crème de soja. Le Brésil, la Grande Bretagne, les Etats Unis importent des glaces spécifiques et apprécient le velouté inconnu dans ces pays du lait du Nord. Même les Suisses, pourtant dotés d'une production laitière de qualité importent des glaces Dagniaux et Ruiz !

Dans la région Nord Pas de Calais

Dans les magasins du groupe (voir la liste sur le site des glaces Ruiz), outre la centaine de parfums de glace, toute une gamme d'entremets et de gâteaux glacés sur commande, totalement personnalisables grâce à de nombreux thèmes et fabriqués de manière artisanale, est disponible pour les anniversaires, mariages, communions, etc. Les glaces sont aussi vendues dans des camionnettes ambulantes qui sillonnent le pays et dans certains points de vente de la grande distribution.

Toutes les informations et les photos - à faire rêver les gourmands - des produits Dagniaux et Ruiz

Remerciements à la Chambre Régionale d'Agriculture du Nord Pas de Calais pour ses informations Crédit photo : Dagniaux et Ruiz - Jean-François PARIS

Et le foisonnement ?

Le foisonnement est une technique qui consiste à incorporer de l'air dans une glace. Il est indispensable pour donner une certaine légèreté au produit et pour permettre de le servir sans trop d'effort. Mais c'est aussi une manière de faire du volume à moindre frais et des fabricants moins soucieux de la qualité l'utilisent pour "gonfler le produit" avec des taux de foisonnement de 30 à 40 %. A volume égal, le poids est moins important. Donc au final, vous avez moins de glace...

Chez Dagniaux et Ruiz, ce foisonnement est réduit au stricte minimum : de l'ordre de 8 à 9 %. Au sortir du congélateur la glace reste très dure. Il faut donc la "faire revenir", au alentour de - 18 ° à - 12 ° pour la déguster. Mettre la glace au réfrigérateur 3 heures avant de servir ou 1 heure à température ambiante suffit.

Pour un cornet croustillant

Pour sa gamme de glace en cornet, Dagniaux et Ruiz a trouvé une solution afin d'offrir aux consommateurs le plaisir du contraste entre le moelleux de la glace et un biscuit qui reste vraiment croustillant. Et c'est une gageure. Il faut en effet empêcher l'humidité de la glace, irrésistiblement attirée par le biscuit, de migrer dans la pâte cuite. Pour la plupart des cornets, le biscuit est mou au moment de la dégustation. La majorité des fabricants se contentent de pulvériser de la poudre de cacao diluée à l'intérieur. C'est insuffisant. Pour assurer l'étanchéité total de l'intérieur du cornet il est nécessaire de l'enduire de chocolat. Chez Dagniaux et Ruiz, l'innovation technique se niche aussi dans les cornets !

Un peu d'histoire

Dagniaux Ruiz gateauRuiz, la tradition glacière

Comme souvent, le goût des productions de qualité s'enracine dans l'histoire et transcende les générations. La famille Ruiz est originaire de Cantabrique, une région laitière du nord de l'Espagne, où la tradition de vente ambulante de glaces, gaufres et autres produits issus du lait est particulièrement encrée. Amandino Riuz est né dans le même village que la famille Ortiz, fondateur de la très connue société Miko. Le gène des glaces est donc bien présent dans cette région. La France du début du 20ème siècle est plus riche que la côte Cantabrique, en particulier la très à la mode Côte d'Opale. Amandino s'installe à Berck en 1905. Fort du savoir faire de sa région d'origine, il parcours les plages avec sa carriole de glace tirée par un cheval. Son fils, Michel Ruiz s'installe en 1920 à Cambrai pour perpétuer la fabrication et la vente ambulante de crèmes glacées. Le succès est immédiat et ne s'est jamais démenti !

Dagniaux, la dimension industrielle

A partir de la pâtisserie crée en 1923 au centre de Lille, Lucien Dagniaux se spécialise dans les crèmes et gâteaux glacés. Quatre pâtissiers produisent de manière artisanale des entremets pour une cinquantaine de restaurants. L'entreprise prend de l'ampleur en 1998 par la fusion avec "Le Sorbet de Paris" et l'ouverture à l'exportation en 2004. Enfin, une nouvelle fusion entre Dagniaux et Ruiz en 2001 pour une addition des compétences, abouti à une entreprise totalement en prise avec le territoire, forte de plusieurs magasins de vente directe, de six camionnettes qui sillonnent sept jours sur sept la région  et qui exporte ses productions jusqu'au Brésil.

La ferme des Anneaux, les yaourts fermiers

Déjà pour son architecture, la ferme des Anneaux vaut le détour. Une battisse construite entre 1600 et 1700 avec le plan traditionnelle des maisons fortes de l'occupation espagnole du 17ème siècle. On peut encore imaginer le pont-levis enjambant les douves.

...

Déjà pour son architecture, la ferme des Anneaux vaut le détour. Une battisse construite entre 1600 et 1700 avec le plan traditionnelle des maisons fortes de l'occupation espagnole du 17ème siècle. On peut encore imaginer le pont-levis enjambant les douves.

Aujourd'hui, ce le lieu de l'exploitation laitière de la famille Hemesdael depuis les années 1900. Marie-Anne Hemesdael a repris la suite de ses parents et grands parents pour la production de lait et sa transformation en yaourt, crème, beurre et glaces.

Un gage de qualité et de traçabilité, les 55 vaches sont nourries avec les aliments produits sur place grâce aux  50 hectares de champs : céréales, betteraves transformées en pulpe, même la paille vient de l'exploitation. Marie-Anne Hemesdael

ferme des agneaux façade

Si les bâtiments sont anciens, le laboratoire de transformation est ultra moderne.  privilégie la qualité à la quantité. C'est pourquoi, elle limite des produits proposés aux clients avec une production transformée chaque jour sur place. Des yaourts nature et aux fruits, de la crème, du beurre et des glaces en été, tous bénéficiant du label "Saveur en Nord" particulièrement exigeant avec des contrôle systématiques tous les trimestres et de la certification "Produit à la ferme". Le beurre est particulièrement remarquable. Façonné dans des moules en bois - les motifs sont uniques pour chaque ferme - il arbore un emballage particulier "Beurre de ma ferme" qui atteste l'authenticité de sa provenance. Une garantie de qualité pour la première région productrice de beurre fermier de France.

Les produits de la Ferme des Anneaux sont disponibles à la vente dans une quarantaine de magasins et sont présents dans certains collèges, écoles et entreprises indépendantes de restauration rapide, soucieux d'offrir à leurs consommateurs des produits authentiques et de proximité. Vous pourrez aussi vous approvisionner directement à la ferme.

La Ferme des Anneaux - Route de Pont-A-Marcq - 59710 Avelin Vente directe ouverte du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30, le samedi de 8h à 12h. Internet : http://www.lafermedesanneaux.com

ferme des agenaux les douves

La ferme du Vinage

Dans nos bonnes adresses, nous aimons bien évoquer le nombre de générations qui se succèdent dans une entreprise. A la ferme du Vinage, Thérèse-Marie et Michel Couvreur représentent la 9ème et leur fille Géraldine, présente dans l'exploitation depuis 2011 sera donc la 10ème.

...

Dans nos bonnes adresses, nous aimons bien évoquer le nombre de générations qui se succèdent dans une entreprise. A la ferme du Vinage, Thérèse-Marie et Michel Couvreur représentent la 9ème et leur fille Géraldine, présente dans l'exploitation depuis 2011 sera donc la 10ème.

Un gage de passion pour le terroir et la production. "Pour faire du bon lait et de bon fromages, il faut vraiment aimer les vaches" affirme Michel Couvreur.

La ferme du Vinage a, depuis son origine, toujours été ouverte au public dans la grande tradition du Nord de vente directe et les générations n'ont cessé de faire évoluer la production au fils des mutations de la société. Aujourd'hui, en plus de la production, la ferme s'est ouverte vers l'accueil du public et des scolaires pour faire découvrir les réalités d'une production raisonnée. Si Michel Couvreur n'a pas, par choix, fait la demande du label Bio, ses productions sont issues de l'agriculture raisonnée respectueuse à la foi de l'environnement, des contraintes économiques actuelles, de la grande qualité de produits et des attentes des consommateurs.

Vaches ferme du Vinage60 vaches laitières nourries du maïs, du fourrage et du blé produits par les 40 hectares de l'exploitation fournissent le lait pour la fabrication des fromages, beurre et crème. 180 porcs bénéficient du lactosérum totalement naturel issu de la production des fromages de la ferme et 2 hectares sont consacrés au maraîchage.

Le bien-être des animaux est privilégié avec un robot de traite qui permet aux vaches de circuler librement dans les bâtiments et dans les pâtures - d'avril à octobre. Plus détendues, elles passent à la traite selon leurs besoins sans avoir à se conformer au rythme des deux traites quotidiennes à heures fixe.

La majeure partie du lait est transformée en continue sur place. De la traite à la production, jamais plus de quelques heures. Une quinzaine de sortes de fromages fermiers au lait cru : pâte crue, cuite, persillée, à croûte fleurie, beurre de ferme, crème fraîche, fromage blanc, faisselles, sont produits chaque jour. Pour les amateurs, un "Pack raclette", constitué de fromages du Nord et de charcuterie de la ferme ferait pâlir d'envie les meilleurs producteurs Alpes.

La viande de porc est proposée au consommateur en provenance directe de l'élevage. Les charcuteries de la ferme sont fabriquées de manière traditionnelle par un artisan charcutier. Les légumes proviennent directement des maraîchages attenants sans traitements chimiques. Ici, ce sont les insectes et les fleurs qui assurent la protection des récoltes. Afin d'offrir aux consommateurs une offre diversifiée dans un même lieu, le magasin propose également les productions d'autres exploitations et producteurs de la région.

La ferme en famille

boutique ferme du VinageLa ferme du Vinage est aussi un lieu pédagogique. En famille vous découvrirez les réalités du métier d'agriculteur moderne, de la production durable et raisonnée et vous pourrez réaliser vous même la cueillette des légumes de saisons. Pour faire découvrir ses produits, la ferme du Vinage organise des goûters et anniversaires pour les enfants avec des animations à la ferme.

La ferme du Vinage est un lieu emblématique des nouvelles manières de consommer les produits frais de qualité, proche de la nature, respectueuse de l'environnement et intégrée dans l'économie locale avec une dizaine de salariés. Un lieu à découvrir en famille pour une façon moderne de faire son marché.

Le magasin de la ferme ouvert du lundi au samedi, 9 h30 à 12 h30 et de 14 h00 à 19 h00.

Batiments ferme du Vinage

La Ferme du Vinage - 4, carrière Mme Deflandre - 59223 RONCQ - http://www.fermeduvinage.fr - Portes ouvertes le dernier week-end d'avril.

Pierre Girel, la tradition du café et de l’art de vivre le “tea time”

Depuis 1928, trois générations de torréfacteurs se sont succédées au 33 avenue Saint Simond. La famille Girel a fait de cette adresse un incontournable d'Aix les Bains pour tous les amateurs des plaisirs gourmands.

...

Depuis 1928, trois générations de torréfacteurs se sont succédées au 33 avenue Saint Simond. La famille Girel a fait de cette adresse un incontournable d'Aix les Bains pour tous les amateurs des plaisirs gourmands.

L'établissement n'héberge pas seulement des torréfacteurs de père en fils, mais également des spécialistes et des amoureux de tout ce qui fait le charme du petit déjeuner et du "tea time". Présenté comme une épicerie fine, un large choix de vaisselle, de douceurs, de thé, d'accessoires, de cafés, de chocolat permet de retrouver des produits sélectionnés et authentiques.

Lorsque Ali baba est entré pour la première fois dans la caverne des quarante voleurs, il fut saisi d'étonnement et d'émerveillement. C'est un peu cette l'impression qui l'on ressent en entrant dans le magasin des cafés Girel à Aix les bains. Une profusion de couleurs, de formes et de senteurs entraîne le visiteur dans le monde des délikatessens où des épiceries fines d'antan. Vaisselle, friandises, thés, cafés, chocolats, confiseries, etc. Tout invite aux plaisirs de la table, ou plutôt de la fin du repas et des goûters.

Alors que certaines boutiques de confiserie ou de gâteaux, en particulier dans les stations touristiques, cherchent à créer cette ambiance de toute pièce, ici, l'authenticité est réelle. Aucune affectation dans le design, aucune posture stylistique, l'atmosphère unique du lieu est le résultat de la présentation, dans les différents rayons, de produits de grande qualité et de tradition.

Je suis particulièrement séduit par le choix de caramels que l'on ne retrouve nul part ailleurs. Ceux de mon enfance et de l'enfance de mes parents. La modernité côtoie les produits de tradition avec des machines à café du tout dernier cri permettant de tirer toute la quintessence des cafés sélectionnés et torréfiés sur place.

Le choix est immense, le conseil avisé et passionné. A découvrir absolument, pour le plaisir des yeux d'abord, pour l'authenticité et la qualité des produits ensuite et enfin pour le bonheur des saveurs.

estafette café Girel

Établissement GIREL - 33 av St Simond - 73100 Aix les Bains - 04 79 35 07 00

Les authentiques poissons du lac Léman

Il existe une forme de pêche professionnelle largement méconnue qui représente pourtant un patrimoine artisanal pour certains territoires. La pêche en eau douce, n'est pas l'apanage des pécheurs du dimanche. C'est avant tout une activité artisanale, porteuse d'emplois et de développement économique.

...

Il existe une forme de pêche professionnelle largement méconnue qui représente pourtant un patrimoine artisanal pour certains territoires. La pêche en eau douce, n'est pas l'apanage des pécheurs du dimanche. C'est avant tout une activité artisanale, porteuse d'emplois et de développement économique.

Une pêche durable

Sur les rives du lac Léman Eric Jacquier est représentatif de cette nouvelle génération d'artisans pêcheurs qui conjuguent tradition, respect des espèces et de l'environnement et modernité. Eric représente la troisième génération de pêcheurs dans la famille Jacquier. Il a connu la dureté des conditions de travail de son grand-père et de son père ainsi que toutes les évolutions du métier et du milieu aquatique du lac Léman. Une vision globale qui lui a permis d'améliorer ses bateaux successifs, de concevoir des outils et  des méthodes modernes qui font maintenant vivre une entreprise de pêche artisanale forte de cinq salariés et d'un équipement moderne digne des meilleurs artisans pêcheurs de l'atlantique dans le plus grand respect de la ressource et des produits proposés à ces clients.

style="text-align: justify;">Des produits remarquables

style="text-align: justify;">Les espèces présentes dans le lac Léman sont particulièrement saines. Les eaux sont limpides et exemptes de pollution. Les Suisses qui détiennent les deux extrémités du lac veillent au grain.  Les feras, truites et ombles chevaliers ne se nourrissent que de plancton et d'insectes donnant une chère fine et délicate, sans pesticides ni antibiotiques, facile à cuisiner. Pour une plus grande fraîcheur, la pêcherie d'Eric Jacquier assure toutes les étapes de la filière. Aucun intermédiaire entre l'approvisionnement en direct du lac Léman et les clients - restaurateurs,  poissonneries, particuliers. Les poissons sont pêchés, préparés et conditionnés dans la demi-journée.

Un précurseurEric Jacquier

Si Eric Jacquier est le dernier pêcheur du lac à utiliser des filets dérivants, beaucoup moins rentables que d'autres méthodes de pêche, mais beaucoup plus respectueux de la ressource, c'est avant tout un formidable inventeur au service de son métier. Après la mise au point d'un appareil d'aide à la remontée des filets, il a conçu deux nouveaux bateaux : celui qu'il utilise actuellement, en aluminium, premier bateau de pêche couvert du lac, et le premier prototype d'un bateau de pêche hybride : un écobateau équipé de panneau photovoltaïque, naviguant en silence.

Encore plus proche des consommateurs

Pour mener jusqu'au bout sa démarche de proximité avec les consommateurs et sa volonté de faire partager son métier, deux nouveaux projets animent Eric Jacquier.

La création, toujours à Lugrin, d'un magasin de vente directe et d'une barge sur laquelle un atelier de préparation sera installé permettant au grand public d'acheter encore plus directement les poissons du lacs et les préparations réalisées à la pêcherie.

Eric Jacquier bateau

Jusque là, la pêche professionnelle n'était qu'un des aspects touristiques parmi d'autres du lac Léman. Avec le second projet d'Eric Jacquier, elle

deviendra un acteur à part entière. Installée dans une bâtisse à l'architecture typique des grandes résidences du lac, une maison et table d'hôte accueillera, à partir du mois de mai 2014, les touristes pour un séjour incluant une séance de pêche - départ à quatre heures du matin, levée des filets, etc. -  et la dégustation des produits du lac cuisinés par la quatrième génération Jacquier.

Comme beaucoup de réalisations d'Eric Jacquier, cette maison d'hôte à thème est une première en France. L'investissement est d'importance et bénéficiera à l'ensemble de cette zone du lac, calme et magnifique, mais trop méconnue des visiteurs.

Vente directe : Eric Jacquier - Villa "Port d'Attache" - 65, route départementale 1005  - 74500 LUGRIN. Internet : www.eric-jacquier-pecherie.com

A lire également sur le site de nos confrères "Terroirs des chefs" le portrait d'Eric Jacquier

Chalais Gourmand LogoEric Jacquier est membre de l'association franco-suisse "Chablais Gourmand"

A lire aussi : La lotte, le foie gras du lac

Un food truck gastronomique

Autour d'Annecy, circule un drôle de camion dont les couleurs prometteuses et le nom "l'H et vous" attirent l'attention. Lorsqu'il s'installe, l'odeur de bonne cuisine qui s'en échappe laisse présager le meilleur pour midi.

...

Autour d'Annecy, circule un drôle de camion dont les couleurs prometteuses et le nom "l'H et vous" attirent l'attention. Lorsqu'il s'installe, l'odeur de bonne cuisine qui s'en échappe laisse présager le meilleur pour midi.

En effet, Christophe Lagnier et Richard Cerezo ses deux créateurs et également chauffeurs-cuisiniers proposent à emporter des plats dans la plus pure tradition culinaire française. Rien à vois avec les pizzas, frites et autre classique de la restauration rapide.

Pour respecter la vocation itinérante du food-truck, il n'est présent qu'un jour par semaine au même endroit et avec un changement de menu hebdomadaire, c'est l'assurance de plats toujours renouvelés.

A lire notre sujet sur l'H et vous

Vous trouverez l'"H et vous" à partir de 11 heures 30 si vous êtes :

- à Villaz, route des futaies, le lundi,

- à Argonnay, route de champ Farçon, le mardi,

- au parc Altaïs, parking de Savoie Transmissions, le mercredi,

- à Meythet, avenue du pont de Tasset, le jeudi,

- à Metz-Tessy, en face de Botanic, le vendredi

A découvrir aussi sur le site Internet de l'H et vous

{sh404sef_social_buttons}

Il aime vraiment les glaces !

L'endroit est certes moins prestigieux que la terrasse d'un glacier à la mode, il faudra vous asseoir sur les bancs du square tout proche pour la dégustation, mais quel bonheur de retrouver de vraies glaces faites avec une crème anglaise parfumée d'ingrédients naturels : des gousses de vanille, du café moulu sur place, du chocolat et … des vrais fruits. Mais si, un rêve on vous dit !

...

L'endroit est certes moins prestigieux que la terrasse d'un glacier à la mode, il faudra vous asseoir sur les bancs du square tout proche pour la dégustation, mais quel bonheur de retrouver de vraies glaces faites avec une crème anglaise parfumée d'ingrédients naturels : des gousses de vanille, du café moulu sur place, du chocolat et … des vrais fruits. Mais si, un rêve on vous dit !

Glaces Aix les Bains Patrick FréléchauxPour Patrick Fréléchaux qui règne en maître dans sa remorque : «je fabrique mes glaces comme il y a cent ans, à leur tout débuts». Bien évidement, les matériels ont changés, les turbines sont du derniers cri, congélateurs, remorque réfrigérée, tout est aux normes. Mais ce qui fait la qualité de la glace, ce sont en premier lieu les produits et la recettes utilisés. Et là, Patrick est intraitable. Du lait en provenance de la fruitière de Trévignin et des ingrédients naturels. Les sorbets sont réalisés à partir de purée de fruits frais, sans ajout de sirops. L'ajustement du goût et de la texture sont faits à chaque fabrication par l’adjonction de la juste quantité d'eau et de sucre. Ici, pas de mix en poudre, colorants et d'additifs sont des gros mots.

Pour un produit authentiquement artisanal de qualité fait avec cœur, le rapport qualité-prix est exceptionnel. Les boules sont servies généreusement et débordent largement de la cuillère à glace ; à l'heure où nous écrivons ces lignes, la boule est à 1 €, les deux à 1,80 € et les trois à 2,50 €.

Pour retrouver les saveurs des glaces de notre enfance et la transmettre à nos propres enfants : la remorque de Patrick Fréléchaux, Place Clemenceau à Aix les Bains.

Quand delikatessen se conjugue en Espagnol

Dans le cœur historique de Grenoble, non loin de l'ancien parlement du Dauphiné, l'Espagne, grâce à Alex et Marion propose le meilleur de sa gastronomie dans une épicerie - bistro pour un dépaysement gourmet.

...

Dans le cœur historique de Grenoble, non loin de l'ancien parlement du Dauphiné, l'Espagne, grâce à Alex et Marion propose le meilleur de sa gastronomie dans une épicerie - bistro pour un dépaysement gourmet.

Il est, de prime abord, curieux d'associer le terme d'origine allemande "delikatessen" avec l'Espagne. Pourtant ce mariage linguistique convient particulièrement bien à L'ibérico delicatessen. La rigueur, l'exigence mises par Alex dans le choix et l'affinage de ses produits à quelque chose de germanique. On sent chez cet espagnol de souche une détermination presque farouche pour la recherche de la perfection. La flamme qui anime son discours passionné sur ses produits et leur sélection auprès des producteurs exclusivement artisanaux et traditionnels est toute espagnole.

C'est bien le meilleur des produits de la péninsule qui sont proposés : jambon, épaule, lomo, chorizo, saucisson, soubressades, fromage manchego, chips traditionnelles, tapenades, plats préparés, terrines, sauces, gaspachos, conserves de poisson et de fruits de mer, vinaigres de Xérès, et d'après Alex, les meilleures huiles d’olive du monde.

Le bistro, avec des menus de midi à partir de 6,50€, permet d'apprécier la qualité exceptionnelle des produits. Alex et Marion proposent de nombreuses spécialités préparées sur place, dont beaucoup sont totalement libres de gluten. Les jeudis, vendredis et samedis, l'Ibérico propose une sélection de “pintxos” et de tapas maison.

Saint cochon est descendu parmi nous

En entrant, l'oeil, laissant pour plus tard, le rayon des produits préparés à gauche et la cave à droite, est tout de suite attiré par le comptoir des charcuteries. Pour un amateur, la vision de cet alignement de Pata Negra est extatique. Ce jambon s'apprécie en premier lieu par sa silhouette. Là, elles sont de rêves, dignes de la haute couture gastronomique. Le velours sombre de la peau témoigne d'une maturation et d'un séchage lents et parfaitement maîtrisés. A la coupe, la chair apparaît persillée à souhait. Un plaisir des yeux qui se confirme par celui du nez et du palais. Un des sommets du Pata Negra. Une adresse de confiance pour ce produit particulièrement difficile à choisir.

Magasin accessible aux personnes handicapées. Salle à manger d'une capacité de 25 à 30 personnes. Possibilité de réserver pour des soirées, pots et autres fêtes privées. Ibérico delicatessen - 5 rue des Clercs - 38000 Grenoble - 04 76 18 96 27

A lire aussi : Tapa(s) - Rubrique "Définitions" Le Pata Negra - Rubrique "Dans nos assiettes"

Les coups de cœur de la rédaction

Au fils de nos recherches et des rencontres, des adresses glanées partout en France pour mettre en avant des artisans, des cultivateurs, des producteurs engagés dans une démarche de qualité privilégiant les circuits d'approvisionnement durables et de proximité.

Tous professionnels passionnés par la qualité dans le but de faire bénéficier le consommateur des meilleurs produits. Aucune publicité dans cette rubrique, mais un choix répondant à cinq critères :

  • le caractère artisanal et "à taille humaine" de l'exploitation ou de la production,
  • l'utilisation de matières premières ou de produits issus, le plus possible, des circuits courts et de la proximité,
  • la priorité donnée à la qualité par rapport au rendement,
  • a production selon méthodes ou des recettes de traditions, excluant les produits industriels et de synthèse,
  • des pratiques qui assurent des produits authentiques, en accord avec l'information et la promotion réalisées par le producteur.
  •  

    Vous souhaitez réagir à l'une des bonnes adresses ou nous faire une proposition concernant un producteur ? Ecrivez-nous !